La Caraïbe en bref

Saisie de 550 kilos de cocaïne au Sud de la République Dominicaine
Pour la sixième fois depuis le début de l’année, les forces armées françaises aux Antilles ont réalisé une importante saisie de cocaïne. Dans la nuit du 16 au 17 juin, la frégate de surveillance Ventôse a procédé à l’arraisonnement d’une petite embarcation qui naviguait en haute mer et à grande vitesse (un « go-fast ») au Sud de la République Dominicaine. Le bateau transportait dix-sept ballots de cocaïne d’un poids total évalué à 550 kilos. Les deux membres de l’équipage ont été arrêtés et, dans le cadre d’un accord entre la France et la République Dominicaine, la cargaison comme les deux narco-trafiquants ont été remis aux autorités de l’île. Depuis le début de l’année, les forces armées aux Antilles ont saisi plus de 5,5 tonnes de cocaïne.

Budget en déficit à Sint-Maarten
« Nous reconnaissons que le budget 2021 a besoin de beaucoup d’améliorations », a déclaré jeudi le ministre des Finances Ardwell Irion lors de la présentation du budget aux membres du Parlement de Sint Maarten. Les dépenses prévues dans le projet de budget s’élèvent à 613,1 millions de Naf (Netherlands Antilles Florin), tandis que le montant des revenus est estimé à 371,3 millions de Naf. Ce qui représente donc un déficit de 241,7 millions. En 2020, le budget s’élevait à 570,9 millions pour les dépenses pour 354,7 de revenus. Soit un déficit de 233,8 millions.

Une application pour Bonaire, Saint-Eustache et Saba
A partir du 1er juillet, les résidents de Bonaire, Saint-Eustache et Saba seront en mesure de recourir à l’application « Coronacheck » comme preuve d’un résultat de test négatif, d’une vaccination ou d’une guérison du Covid-19. La deuxième chambre du Parlement néerlandais a approuvé mardi dernier le règlement juridique de cette application. Une solution pour son utilisation est actuellement à l’étude pour Aruba, Curaçao et St. Maarten.
En reliant l’application Coronacheck avec le futur Certificat numérique (DCC) de l’Union européenne (UE), l’application pourra être utilisée pour voyager en Europe, sous certaines conditions.

Aux Iles vierges, 4,45 milliards pour se remettre des ouragans
Selon sa directrice Adrienne Williams-Octalien, le Disaster Recovery Office, mis en place après les deux ouragans dévastateurs de 2017, a dépensé 1,94 milliard de dollars et engagé 4,45 milliards de dollars - soit plus de 56% des 8 milliards de dollars de fonds fédéraux de reprise - pour se remettre du sinistre.
Dans le même temps, l’Autorité des finances publiques a dépensé 127 millions de dollars sur 207,6 millions de dollars en fonds d’obligations d’État. 80 millions de dollars restent à dépenser. Ils proviennent d’obligations d’État remontant à 2003. Williams a déclaré que les dépenses fédérales de « reprise après sinistre » ont été et continueront de circuler dans l’économie des îles Vierges américaines. Elle a déclaré que le bureau prévoyait que le territoire dépenserait environ 521 millions de dollars pour tous les programmes de relance, rien qu’en 2022. Les dépenses de relance devraient générer directement environ 26 millions de dollars d’impôts sur les recettes brutes pour l’exercice 2022 et environ 20 millions de dollars supplémentaires en 2023. (Source : le Saint-Thomas Source)

Recensement reporté à Curaçao
Le recensement effectué tous les 10 ans par le Bureau central des statistiques de Curaçao a été reporté d’un an. La raison est le manque de ressources financières et les nouvelles circonstances dues à la crise sanitaire. La dernière fois qu’un recensement a eu lieu à Curaçao, c’était donc en 2011. Selon les chiffres officiels, la population de l’île se montait en 2019 à 157.538 habitants.

 

Journal de Saint-Barth N°1429 du 21/06/2021

Le Journal de Saint-Barth fête ses 30 ans