« Ce n’est pas de l’eau radioactive »

Petit coup de gueule de Christophe Pinardaud, directeur régional de la Saur Antilles. « C’est une situation agaçante, j’en conviens, mais il faut savoir raison garder. J’entends l’agacement, beaucoup moins la prise à partie de mes collaborateurs à Saint-Barth », lâche-t-il tout de go, référence à des abonnés mécontents qui s’en prennent aux employés locaux de la Saur. « On nous menace de porter plainte, on parle d’actions collectives… » A ceux qui demandent le remboursement de leurs factures, Christophe Pinardaud répond : « S’ils ne consomment pas d’eau, ils ne paieront pas, voilà tout. Ce n’est pas de l’eau empoisonnée, ce n’est pas de l’eau radioactive. On est sur un principe de précaution. On mesure des microgrammes ! Il faut respecter le principe de précaution, mais il faut aussi tempérer les choses. »

JSB 1293